Complément alimentaire, fruit d’un mode de vie délétère ?

Complément alimentaire, fruit d’un mode de vie délétère ?

       Si les apports journaliers recommandés (AJR) ne sont pas respectés*, ce n’est pas seulement lié à l’appauvrissement d’une alimentation industrialisée. C’est aussi le fait d’un mode de vie déshumanisé et d’habitudes alimentaires  Résultat, notre alimentation est à la fois trop riche et..trop pauvre. L’équilibre alimentaire n’est plus qu’un fantasme inassouvi et les carences nous guettent, à moins de recourir aux compléments alimentaires pour garder forme et santé. Quels facteurs ont entrainé des modifications aussi profondes de nos comportements alimentaires ? Dans cet article, les causes culturelles de la malbouffe passées au crible. Chaud devant.

Mode de vie : Les 7 péchés alimentaires

Les causes sont avant tout culturelles.
Notre mode de vie occidental, n’est pas étranger, loin s’en faut, à l’apparition de nos mauvaises pratiques alimentaires.
Ses fondations ( habitat, travail, rythmes de vie, transports…) secouées par de profonds changements, ont imprimé leur marque indélébile sur la manière que nos avons de nous sustenter.

1. Temps

Le temps consacré aux repas a diminué. Emportés par une cadence infernale, nous ne prenons pas le temps de manger convenablement. Nous mangeons indifféremment sur le pouce au travail, debout entre deux portes… Nous sacrifions sur l’autel de la productivité les temps de mastication et d’absorption. Résultat, notre alimentation est mal digérée et les nutriments qu’elle contient mal assimilés.

2. Stress

Les impératifs de performance, de productivité, les responsabilités et les tâches multiples à accomplir en un temps record nous stressent. Rongés par l’angoisse, nos comportements alimentaires sont perturbés. En fonction des tempéraments, le stress nous coupe l’appétit ou… nous fait grignoter, histoire de compenser.

3. Fatigue

Surmenage ou fatigue passagère, on est fréquemment la cible du coup de pompe qui fait grignoter. On se tourne instinctivement vers des produits sucrés, généralement issus de l’industrie alimentaire, qui donnent un apport en énergie immédiat.

On se retrouve alors prisonnier d’un cercle vicieux ; ces barres chocolatées, crèmes glacées et autres friandises font sécréter de l’insuline en grande quantité et nous replongent rapidement dans une hypoglycémie plus violente que la précédente.

Pour faire le plein d’énergie sans sucre, pensez aux noyaux d’abricots bio

4. Ennui

Une existence vide de sens, machinale, robotisée, et passive nous conduit invariablement sur les sentiers du grignotage incontrôlé ( compulsif ? )

Le problème de ce genre de pratique : Nous ne grignotons généralement pas « sain et équilibré ». Gavés de sucres, et de graisses, nous faisons l’impasse sur les nutriments essentiels. Une fois l’appétit coupé, nous ne trouvons plus la place pour des repas équilibrés.

5. Cigarette

Fille du stress, de la mode et d’une certaine pression sociale, la cigarette et ses doses de nicotine coupe l’appétit. Pour ne rien arranger elle entretient le stress et la nervosité….

6. Régimes

Les canons de la beauté occidentale, la dictature du bikini dictent des impératifs de maigreur et modifient profondément notre rapport à la nourriture. Disparition du plaisir de manger, confusion entre qualité et quantité, consommation de coupe faim débridée…

Dans cet état de régime permanent, l’alimentation et les apports nutritionnels sont souvent insuffisants. Le déficit de nutriment se creuse et les carences s’implantent.

7. Sédentarité

Avec tous les éléments néfastes que nous absorbons ( sucres, graisses… ), nous devrions bouger deux fois plus pour les éliminer. Ils s’incrustent solidement dans notre organisme et sont bien plus difficiles à éliminer. Au lieu de cela, nous nous enfonçons dans une sédentarité maladive.

Par conséquent, ces éléments, moins bien éliminés, prennent le pas sur sur les bons nutriments…

Cliquez pour découvrir notre sélection de compléments vitamines
Pour combler les carences, booster les défenses et retrouver le peps

La rédemption par le complément alimentaire ?

Entre toxines et carences alimentaires , l’organisme en danger

Aliments ingurgités à toute vitesse, peu mastiqués, mal assimilés. Grignotages intempestifs d’encas déséquilibrés. Ingestion d’aliments toxiques et production de toxines liée au stress. Insuffisamment éliminées pour cause de sédentarité maladive. Sans compter les carences alimentaires liées à l’état de régime quasi permanent… Les causes et les conséquences de la malbouffe sont bien connue.

Le complément alimentaire pour assurer les AJR

A moins de changer drastiquement de mode de vie et d’alimentation, il est nécessaire de compenser ces excès à grand renfort de complément alimentaire. Bio de préférence, pour accompagner l’organisme dans sa quête d’équilibre nécessaire.

Complément alimentaire de fer, de magnésium, de vitamine C… pour atteindre les AJR de nutriments essentiels et de vitamines, pour soutenir les fonctions vitales de l’organisme et lui assurer une bonne santé. En attendant d’être suffisamment éduqués pour parfaitement s’alimenter…

En savoir plus sur la spiruline bio, riche en nutriments essentielles

 

[WuPhooey id=”m7x3r3″]

 

email

Tags:

Ce billet a été posté par Etre Bien le Thursday, February 2nd, 2012 à 18 h 28 min dans les catégories Sante naturelle. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Both comments and pings are currently closed.