Cure d’automne : 3 bonnes raisons de commencer

Cure d’automne : 3 bonnes raisons de commencer

L’automne, saison de transition, permet à la nature et à l’homme de se préparer à  l’hiver. C’est le temps d’ouvrir une page blanche, de repartir sur des bases énergétiques saines pour traverser sereinement la saison froide. Le temps idéal pour une cure de détoxination, la fameuse cure d’automne.
Stéphanie Bassy, naturopathe conseil, livre ses secrets pour la réussir.
Une interview haute en couleurs.

Cure detox d’automne : 3 principes de base

  • Comment envisage-t-on l’automne en Naturopathie ?

L’automne est une intersaison qui annonce l’arrivée de l’hiver. Les heures d’ensoleillement diminuent et la nature se prépare à l’hiver.

Comme la nature il est important pour nous de nous préparer à la période hivernale afin de prévenir plutôt que guérir.

  • Pourquoi faire une cure à cette période ?

La cure d’automne est intéressante à plus d’un titre :

– Elle aide notre organisme à éliminer les toxines accumulées au cours du printemps et de l’été
– Elle permet le maintien ou le retour à la santé en stimulant notre force d’auto-guérison
– Elle permet de retrouver force et vitalité avant l’hiver

1. Cure detox : Eliminer les toxines

  • Les cures d’automnes, de quoi s’agit il exactement ?

La cure d’automne est, au même titre que la cure de printemps, une cure de détoxination.

Même si notre corps est doté d’un fort pouvoir de régénération, notre mode de vie actuel avec la suralimentation, la sédentarité, le stress et les pollutions externes, il a tendance à être dépassé par la quantité de toxines à éliminer et fini par s’encrasser. En naturopathie, on appelle cet encrassement : toxémie.

On regroupe sous le terme de toxémie,

– Les toxines, directement produites par le corps (les cellules mortes, les toxines issues de la vie cellulaire telles que l’urée, l’acide urique…)

– Les toxiques qui proviennent de notre environnement immédiat (la chimie agricole et alimentaire, les médicaments, les pollutions atmosphérique…)

Découvrez des exemples de cures detox bio

2. Stimuler les organes de l’automne

  • De quels organes doit on  prendre soin en automne ?

Selon la médecine chinoise, l’automne est la saison durant laquelle, les poumons sont le plus actifs mais aussi les plus réactifs. Il est donc très important d’en prendre soin.

– Pour cela il est nécessaire de s’oxygéner et de bouger. Vingt minutes de marche active par jour (si possible dans la nature) peuvent êtres très bénéfiques pour les poumons.

En effet l’activité physique augmente le débit ventilatoire et assure ainsi un bon drainage des sécrétions bronchiques, sinusiennes et lutte contre l’obstruction nasale.

– De même effectuer quelques exercices respiratoires de façon quotidienne sera un plus pour ces organes vitaux.

Pour stimuler les organes de l’automne

  • Stimuler les poumons avec :

La brume d’oreiller respiratoire bio

  • Stimuler les intestins avec :

La cure gastro propre bio

3. Cure d’automne pour se préparer au froid de l’hiver

  • Comment conclure la cure ?

Comme je le disais tout à l’heure, la cure d’automne procure des bienfaits indéniables. Toutefois, du fait du drainage elle peut entraîner d’éventuelles carences principalement en micronutriments (vitamines, minéraux et oligoéléments).

Aussi effectuer une cure de revitalisation après la cure de détoxination est un point important.

Pour la revitalisation

Le complexe multi vitamines et minéraux

Cure d’automne : 4 conseils pour la réussir

  • Comment mener à bien sa cure d’automne ?

Plusieurs points sont importants pour mener à bien sa cure d’automne :

1. Effectuer un réglage alimentaire

Tant sur le plan qualitatif (consommer des produits biologiques, privilégier les fruits et les légumes, ces dernier doivent représenter les ¾ du bol alimentaire journalier) que quantitatif (consommer des produits simples en quantité raisonnable).

Le but du réglage alimentaire est de réduire les surcharges et la toxémie car il ne sert pas à grand-chose de drainer l’organisme si on ne change pas ses habitudes alimentaires.

Dans cette optique on peut tout à fait choisir de faire une monodiète, c’est-à-dire consommer un seul aliment (d’origine végétale) pendant au moins 24 heures (le raisin est le fruit du moment mais on peut également penser aux carottes, au riz…).

On peut également opter pour un jeûne mais ce dernier demande une bonne vitalité de départ. Dans ce cas, il convient de ne pas consommer de nourriture solide pendant au moins 24 heures.

Pour éliminer

L’Huile essentielle de Romarin

2. Drainer les émonctoires

Les émonctoires sont « les portes de sortie de l’organisme ».
On en dénombre 5 principaux : le foie, les intestins, les reins, la peau et les poumons. Ils sont, entre autre, chargés d’évacuer les déchets de notre organisme afin de maintenir son équilibre.

La naturopathie dispose de différentes techniques visant à stimuler nos émonctoires.

On compte parmi elle la phytologie (utilisation de plantes), la réflexologie (action des points ou zones réflexes du corps), l’hydrologie (utilisation de l’eau, par voie externe ou interne) et l’exercice physique.

Ce dernier, en plus d’avoir des effets positifs sur le stress, est indispensable au bon fonctionnement des différents émonctoires.

Pour l’exercice physique

La randonnée avec un Podomètre et les Chaussettes de Randonnée Cupron

3. Complémenter son alimentation en antioxydants

Afin de protéger notre organisme des différentes toxines remises en circulation.
Le curcuma est un très bon antioxydant. Il peut être pris dans l’alimentation ou sous forme de complément alimentaire. Penser à l’associer au poivre qui facilitera son absorption au niveau intestinal.

Le brocoli qui est un légume de saison peut également être intéressant car il contient de la vitamine C antioxydante. Attention cependant à ne pas le cuire dans l’eau et à plus de 60°C car la vitamine C est hydrosoluble (soluble dans l’eau) et très sensible à la chaleur. Mieux vaut privilégier le cru ou la cuisson à la vapeur douce.

Pour la vitamine C

L’acérola, source exceptionnelle de vitamine C

4. Eviter la prise de médicaments durant la cure.

Je ne dis pas d’arrêter un traitement médical.
Toutefois il est déconseillé aux personnes sous traitement allopathique d’effectuer une cure de détoxination car elles risquent une crise d’élimination trop importante.
Mieux vaut dans ce cas la repousser à plus tard.

Pour en savoir plus, consultez le manuel de détoxication

 

[WuPhooey id=”m7x3r3″]

email

Tags:

Ce billet a été posté par Etre Bien le Thursday, November 17th, 2011 à 11 h 33 min dans les catégories Thérapeute. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

2 commentaires

  1. Parmentier says:

    Merci pour les conseils! Au printemps comme à l’automne, il est important de bien dépurer son organisme.

  2. Etre bien says:

    Heureux que l’article vous ai plu.
    Si vous souhaitez nous donner des conseils supplémentaires, n’hésitez pas !

Votre avis nous intéresse