Les huiles essentielles, secret du réconfort après le sport ?

Les huiles essentielles, secret du réconfort après le sport ?

 Si d’aucuns pensent que « Le secret d’une bonne santé : la pratique raisonnée de tous les excès et l’abstention nonchalante de tous les sports. ». D’autres s’attellent, au nom de cette sacro sainte bonne santé, à promouvoir le sport et l’activité physique sans relâche. Qui, de Curnonsky ou des inconditionnels du sport détient la vérité ? Toutes les pratiques sportives sont elles bonnes pour la santé ? Et en cas d’effort intense, comment bien récupérer ? Christine Lapchin, une naturopathe atypique, naturelle et authentique, nous donne ses astuces pour concilier sport, activité physique et bonne santé. Et nous initie à l’art d’obtenir, grâce aux huiles essentielles, un réconfort naturel après le sport corporel.

Les huiles essentielles et le sport

De la plante médicinale à l’huile essentielle, quel processus ?

Je vous suggère de lire mon livre…. Vous saurez le principal sur le sujet :)

Brièvement, il y a deux techniques principales pour obtenir ce qu’on appelle une huile essentielle :

  • la distillation, généralement à la vapeur d’eau
  • l’expression, où on fait sortir mécaniquement l’huile essentielle de la plante, en particulier pour les écorces des Citrus.

Il faut savoir également que toutes les plantes ne renferment pas de l’huile essentielle. En contiennent seulement celles que l’on appelle “aromatiques”

Comment reconnaît on une « bonne » huile essentielle ?

À l’odeur, à la composition, à la qualité du fournisseur et du distillateur…. C’est délicat de s’y retrouver. De toutes façons il faut choisir l’huile essentielle bio ou issue de plantes sauvages, sinon elle pourrait contenir des traces de produits chimiques nocifs, et de plus les plantes n’ayant pas poussé de façon naturelle sont généralement moins efficaces.

Huiles essentielles et sport, bonne santé assurée ?

Huile essentielle et sport, quels sont les grands principes ?

Usages externes :

  • lutter contre les inflammations, les infections,
  • régénérer la peau lors d’une blessure,
  • lutter contre la douleur,
  • trouver le calme, l’harmonie, la clarté d’esprit

Usages internes :

  • régénérer la flore intestinale,
  • lutter contre les infections,
  • aider le corps à se nettoyer des toxines

Comme vous voyez tout ceci ne concerne pas uniquement les sportifs

Comment les huiles essentielles aident l’organisme à surmonter l’épreuve sportive ?

Je ne parle pas trop d’épreuve dans mon livre, dans la mesure où justement je déconseille la pratique du sport de compétition. Il est très nocif pour le corps d’aller au-delà de ses capacités. Les huiles essentielles peuvent être utilisées pour aider à réparer lors d’accidents, de gênes et douleurs dus à notre mode de vie comme les rhumatismes ou tendinites, à retrouver notre calme. Les utiliser pour se réparer lorsqu’on a été trop loin est à mon sens un mauvais usage : c’est mettre le feu sciemment à sa maison et appeler les pompiers ensuite….

Ceci étant, les huiles essentielles peuvent nous aider à avoir un meilleur état général à la base, et donc à améliorer notre résistance et donc nos performances.

Après le sport, pensez à l’huile essentielle musculaire Algibêne

Huiles essentielles : Avant, pendant ou après le sport ?

Les deux mon général :) !

Et même en absence d’effort, pour garder/retrouver une énergie harmonieuse.

Quelles huiles essentielles recommandez vous pour une pratique sportive occasionnelle ?

Difficile de répondre à cette question. Une friction avec quelques gouttes d’Eucalyptus smithii par exemple, pour se mettre en forme. Valable également tous les jours de l’année.

Un mélange d’huile végétale avec de l’huile essentielle de Rosmarinus officinalis ct. Camphre pour chauffer les muscles, avec un peu de Myristica fragrans (noix muscade). Ne pas utiliser pour les enfants ni les femmes enceintes et allaitantes.

Testez les bienfaits du baume du guérisseur au Romarin et à la muscade

La touche personnelle: les huiles essentielles de l’été

Quelles huiles essentielles nous conseillez vous pour l’été ?

Préparer une macération huileuse de sommités fleuries de millepertuis, qu’il est malheureusement un peu tard pour cueillir.

De l’huile essentielle de lavande vraie pour soulager les piqûres de moustique, en application d’une goutte pure. Elle servira également, en mélange dans une huile végétale, pour soulager les coups de soleil. On peut évidemment en rajouter dans la macération huileuse de millepertuis pour une efficacité optimale.

Un mélange d’huile essentielle de géranium (Pélargonium graveolens) et de lavande vraie, à diluer dans de l’alcool ou une huile végétale, pour se protéger contre les moustiques

email

Tags: ,

Ce billet a été posté par Etre Bien le Thursday, September 5th, 2013 à 13 h 48 min dans les catégories Thérapeute. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Votre avis nous intéresse