Le Cazin, un bon livre de phytothérapie ? Notre avis

Le Cazin, un bon livre de phytothérapie ? Notre avis

     Le Cazin est le premier livre de phytothérapie moderne. Subtil mélange de rigueur scientifique et d’applications pratiques, cette encyclopédie des plantes médicinales porte le nom de son créateur, le Dr Cazin. Conçue « par souci d’offrir aux malades démunis des recours autonomes », elle dresse un inventaire des remèdes naturels efficaces, faciles à préparer et bon marché. Considérée par tous comme un ouvrage de référence, Le Cazin se veut le chainon manquant entre l’homme et la plante, entre la maladie et la guérison. Mais surtout entre les maillons d’une humanité divisée. 6 qualités et 4 défauts pour (re)découvrir la bible des plantes médicinales.

Le Cazin : 6 points forts

1. Pratique : approche concrète des plantes médicinales

Le Cazin apporte une réponse efficace à la question :
« Quelles plantes, quels remèdes naturels pour quelles pathologies ? »

Les recettes précises, des indications sur la culture et la conservation.

Un livre de phytothérapie pratique, pour soigner.

2. Complet : Toutes les plantes et tous les remèdes naturels

Le Cazin se distingue de tout autre livre de phytothérapie par un caractère encyclopédique, rassemblant dans un même volume tout le savoir médicinal du terroir, les positions de la science et de la recherche et surtout, les conclusions d’un quart de siècle de travaux cliniques. Un ouvrage de référence pour tous les passionnés de plantes médicinales et de phytothérapie.

3. Scientifique : livre de phythothérapie de pointe

Le Cazin, c’est avant tout une démarche médicale scientifique et rigoureuse, sous tendue par une volonté inébranlable d’efficacité.

  • Pour soulager efficacement les populations rurales, fragiles et démunies.
  • Pour réhabiliter les remèdes naturels auprès de la médecine moderne.
  • Pour ouvrir de nouvelles perspectives de recherches au microcosme scientifique. Perspectives qui seront explorées et reprises par les disciplines de la phytothérapie.

Cliquez pour en savoir plus sur le Cazin, traité de phytothérapie

4. Ouvert : remèdes naturels et médecine traditionnelle

Une démarche rafraichissante, emprunte de la curiosité et de la liberté sans bornes du Dr Cazin, l’autodidacte, libéré du carcan du savoir, du dogmatisme et des a priori. Pour lui, la vérité n’a pas d’étiquette.

Une formidable crédit scientifique donné à la médecine traditionnelle, aux remèdes naturels, à la connaissance orale, au savoir du terroir.

Le Cazin est le premier livre de phytothérapie à démêler les remèdes efficaces des pratiques superstitieuses.

5. Social : les plantes, médicament universel

Une démarche sociale assumée, orientée contre le caractère trop souvent élitiste de la médecine. Le Cazin se borne à l’étude des simples, plantes médicinales accessibles à la connaissance et à la bourse, répandus et faciles d’acquisition.

6. Ethique : médecine alternative et participative

Le Cazin, c’est enfin une démarche honorable et novatrice de responsabilisation du malade vis à vis de sa maladie. Pour qu’il s’implique personnellement dans le traitement. Pour réduire la distance qui sépare le patient de son guérisseur, le malade de la guérison.

Découvrez le Cazin, encyclopédie des plantes médicinales

Les 4 points faibles du Cazin

1. Encyclopédique : Toutes les plantes médicinales

Le Cazin présente le défaut de l’une de ses qualités. Comme toute encyclopédie, ce livre de phytothérapie se distingue par sa densité. Malgré un effort louable et constant de vulgarisation des connaissances, ces dernières n’en demeurent pas moins pléthoriques.

2. Lourd : Le poids des mots

Avec une telle densité de connaissances, le Cazin est à classer dans la catégorie poids lourds. Difficile de l’emporter en voyage ou de s’endormir négligemment à ses cotés. Pour consulter cet ouvrage, comme pour toute encyclopédie qui se respecte, vous aurez besoin d’un bureau solide ou de bras musclés.

3. Classique : Style d’époque vs remèdes modernes

La première édition du Cazin datant de la fin du XIXes, son style de rédaction est d’un classicisme presque trop parfait. Si les rééditions successives ont mis a jour connaissances scientifiques et vérités thérapeutiques, elles ont quelque peu négligé le dépoussiérage du français de ce livre de phytothérapie.

Dépaysant car il replonge dans l’atmosphère excitante d’une époque flamboyante, il faut néanmoins quelques minutes pour s’adapter à ce français châtié, aux antipodes du langage SMS.

4. Illustrations austères : Et le choc des photos ?

Si on ressent le poids des mots, le choc des photos laisse à désirer.

Le Cazin contient certes 200 magnifiques lithographies des plantes les plus usitées.

Mais issus d’une génération où l’image est reine, bercés par les écrans plasmas, la 3D et blogs de photos, on reste un peu sur notre faim en terme d’illustrations.

Dans l’esprit du Cazin, découvrez le manuel de détoxication

Notre avis sur le Cazin

Le Cazin, un très bon livre de phytothérapie

En résumé, Le Cazin est un ouvrage novateur et visionnaire qui change la vie.
Un excellent livre de phytothérapie, qui apporte tant sur le plan de la connaissance des plantes médicinales que des remèdes naturels. Une véritable référence en la matière.

Un livre qui aussi, et surtout, change l’approche de l’Homme. On y découvre en filigrane la vocation d’un homme, le Dr Cazin,  qui consacre sa vie, et celle de son fils, médecin responsable de la 3e édition, aux faibles, aux indigents, aux laissés pour compte d’un système élitiste. Un homme d’action qui engage ses formidables qualités scientifiques, médicales et humaines, au service de la connaissance, de la nature et de l’homme.

Une leçon de vie. A lire absolument, surtout si vous êtes fans de plantes, de médecine naturelle et de bien être.

Découvrez des livres bien être dans la lignée du Cazin

Vous avez lu le Cazin ? Donnez nous votre avis !

[WuPhooey id=”m7x3r3″]

email

Tags:

Ce billet a été posté par Etre Bien le Thursday, November 22nd, 2012 à 15 h 21 min dans les catégories Plantes medicinales. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

2 commentaires

  1. Kasey Slater says:

    Me voilà avec encore un petit gratouillement dérangeant dans le fond de la gorge.
    Je suis entrée dans ma cuisine chipoter dans mes chaudrons, moi la sorcière lunaire accompagnée de mon fidèle ami, le p’tit frère gentil du capitaine crochet (Dixit fiston) pour nous faire ces bonbons pour la gorge.
    ‘Ils sont délicieux…’ J’en mange un en ce moment!
    La recette est tirée d’une petite revue Portugaise intitulée “Farmácia do povo” qui regorge de remèdes naturels.

  2. Etre Bien says:

    Chère sorcière Lunaire bonjour,
    Votre contribution est éminemment sympathique. Mais elle le serait encore plus si vous nous confiiez la recette, ou tout du moins le nom des plantes, qui composent ces bonbons naturels pour la gorge dont l’efficacité semble étrangement se rapprocher du Sirop Propolis Bio.
    En attendant de vos nouvelles, mes amitiés au frère du Capitaine Crochet…

Votre avis nous intéresse